Alors que la France fait face à une menace terroriste qui ne faiblit pas, que la Grande Bretagne vient d'être frappée pour la troisième fois en moins de trois mois, le projet de loi « sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme » proposé par le Gouvernement va aboutir à un affaiblissement de nos outils de protection par rapport aux dispositions prévues dans le cadre de l’état d’urgence. Au mieux les outils dont disposaient nos services de sécurité sont privés de leur efficacité par la multiplication des contraintes, au pire ils ont complètement disparu.
C’est dans ce cadre que les parlementaires de droite ont défendu en commission des lois, une série d’amendements visant à améliorer ce texte. Il en va de la sécurité nationale.
Nous avons perdu trop de temps. Les Français ne veulent plus de compassion, ils demandent des actes. Aujourd’hui, il est temps de changer de cap et de doter enfin la France des armes juridiques à la hauteur de la menace.