Alain Suguenot, un député proche de vous au service de tous

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - Nicolas SARKOZY

Fil des billets

jeudi 25 août 2016

Primaires de la Droite et du Centre

Chacun doit pouvoir en conscience, exprimer son choix du meilleur candidat, pour relever les défis considérables que la France va devoir affronter.
La situation économique, sociale et peut-être plus encore morale ne nous permet pas de commettre la moindre erreur.
Nos concitoyens ne nous le pardonneraient pas.
Personne n’aurait pu imaginer à quel point la France a pu perdre son rang et ses repères ces quatre dernières années.
Perte d’autorité de l’Etat, insécurité, chômage, nos campagnes délaissées, nos agriculteurs en plein désarroi, mal-être des français, perte de confiance dans l’avenir pour nos jeunes.
Après mûre réflexion, j’ai pour ma part fait le choix de soutenir Nicolas SARKOZY.
D’aucuns connaissent ma proximité avec notre ancien Président.
Cette loyauté m’a permis d’échanger très franchement avec lui, y compris de me faire l’écho de certaines critiques.
Sa totale écoute m’a convaincu de la sincérité de son engagement.
J’ai pu percevoir également les importants changements qui ont été les siens.
Je suis convaincu aujourd’hui que sa main ne faiblira pas et qu’il sera le candidat de la fermeté et du dynamisme dont nous avons tant besoin dans ces temps difficiles.
Le Gaullisme de pensée que je revendique me laisse à croire qu’il est le seul à même d’engager les réformes courageuses que les prochains mois vont exiger, que nous n’avons peut-être pas su ou pu mener à bien, autrefois.
Il y a bien sûr d’autres candidats compétents dont l’engagement est aussi respectable.
Le temps des primaires ne fait que commencer et ceux qui veulent le rétablissement de la France devront, en conscience, apporter leur suffrage, à celle ou celui qui arrivera en tête au lendemain de cet exercice périlleux.
Je serai naturellement moi aussi garant de cet engagement, mais aujourd’hui mon amitié et mon soutien vont, avec un grand nombre de mes amis, à Nicolas SARKOZY.

lundi 1 décembre 2014

Election du Président de l'UMP



AN___NS_191114.jpg

En ce jour d’élection de Nicolas SARKOZY à la tête de notre formation politique, je lui adresse mes très amicales félicitations et l’assure de mon soutien et de ma détermination à mener à ses côtés la tâche de reconstruction si nécessaire de notre famille au service de la France et de nos concitoyens.
La 1ère victoire, c’est bien sûr une très belle participation avec plus de 58%. Bravo aux militants, à leur force et à leur enthousiasme qui se sont exprimés aujourd’hui. Notre famille politique a élu démocratiquement son Président et lui a donné la plus belle des légitimités.

Je tiens également à féliciter les deux autres candidats Bruno LE MAIRE et Hervé MARITON que nous avons accueillis dans notre département. La campagne s’est déroulée dans de très bonnes conditions, preuve que notre famille sait aujourd’hui, dans le cadre d’une campagne interne, faire preuve d’une grande sérénité.

Un Président pour rassembler.

Le message adressé par notre nouveau Président est celui de l’unité et du rassemblement sans lesquels aucun message politique ne pourra porter. S’en est fini du temps des divisions et des querelles. La page qui s’ouvre doit laisser la place à celles et ceux qui veulent construire le parti de l’espérance et qui doivent mobiliser toutes leurs forces au service de la France.

Un Président pour l’alternance.

Depuis deux ans et demi, les socialistes au pouvoir ont profondément abîmé la France et la parole politique en restant constamment dans le déni et en ne traçant pas une direction claire et cohérente pour notre pays. Nous devons aujourd’hui construire un véritable projet d’alternance, sur des bases résolument novatrices, et répondre ainsi aux immenses attentes de nos concitoyens.

Un Président pour refonder l’UMP.

Cette refondation est une priorité qui a son calendrier : certainement un changement de nom dans les prochaines semaines, de nouveaux statuts au printemps et un projet politique fédérateur à l’écoute de tous dans le cadre d’une large concertation.
Nous avons maintenant un chef, bon vent au nouveau rassemblement.

vendredi 19 septembre 2014

Le retour de Nicolas SARKOZY



« Dans la situation catastrophique dans laquelle se trouve la France, j’appelle de mes vœux le retour d’un véritable homme d’Etat qui saura remettre le pays en état de marche.
Autant économiquement que socialement, mais aussi au niveau institutionnel et moral, nous devons prendre la responsabilité de proposer très vite une alternative à ce pouvoir socialiste qui provoque tant de dégâts dans le pays.
Nicolas SARKOZY a toutes les qualités pour cela : sa pugnacité, son envie de servir le pays, mais aussi l’expérience d’un premier quinquennat où il a beaucoup appris : les élections présidentielles de 2012 sont passées par là et l’homme n’est plus le même. Il souhaite ardemment et exclusivement mettre toute son énergie dans le redressement du pays sans se disperser. Le dynamisme, la volonté de faire corps avec le pays sont toujours présents.
Les moments difficiles qu’il a traversés, devant lutter contre un acharnement parfois proche de la caricature, l’on fait mûrir. Après avoir pensé abandonner une vie politique qu’il trouvait usante et injuste, il s’est remis en cause, et ces deux années et demie de réflexion lui ont permis de préparer le projet dont la France a besoin et que les Français attendent tous : la sincérité de l’engagement, les mesures de redressement, la prise en compte de la diversité de nos territoires sont autant d’atouts qui lui permettent de comprendre la France d’aujourd’hui pour lui proposer un souffle nouveau et moderne.
Le constat sans complaisance du passé, la volonté de redonner l’espoir et de rebâtir pour les Français animent Nicolas SARKOZY. Et les trois conditions qu’il avaient posées à un retour éventuel dans l’arène sont réunies : un pouvoir exsangue et sans imagination alors que le pays a un urgent besoin de redressement, l’absence de leader véritable dans l’opposition, enfin, les scores élevés obtenus par les partis radicaux.
Dans ces conditions, l’ancien président de la République souhaite se mettre à la disposition du pays pour insuffler le renouveau et l’espoir pour tous les Français. C’est notre devoir de l’y encourager.

jeudi 3 juillet 2014

Le courage et la vérité



10491201_10152145274691078_6779877914165992327_n.jpg

Humilié, Nicolas Sarkozy a réagit et a donné les explications que les français attendaient. Plus pugnace que jamais, il a fait la démonstration de l'acharnement dont il était la victime, ne refusant pas d'évoquer le fond d'un dossier, qualifiant de grotesques les imputations que les juges d'instruction retenaient contre lui.
Ceux qui imaginaient qu'il pourrait renoncer en seront pour leurs frais.
Comme le disait son épouse il y a quelques mois : "un tigre ne devient jamais végétarien".