Alain Suguenot, un député proche de vous au service de tous

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - Manif pour tous

Fil des billets

lundi 25 mars 2013

Manif' pour tous du Dimanche 24 mars : Une marée humaine, avenue de la Grande Armée !


Nous étions plus d'1 million ! Une véritable marée humaine a envahi Paris ce dimanche 24 mars.

Une mobilisation historique sur l'Avenue de la Grande Armée et dans les rues adjacentes, malgré les prévisions pessimistes des services de préfecture, qui ont préféré "parquer" les manifestants comme des moutons pensant les dissuader de battre le pavé !

Il est déplorable que cette manifestation ait été gérée par les policiers à coups de barrières "Vauban" et bombes lacrymogènes contre les poussettes et des familles venues là pour défendre leur position paisiblement.

Manif' pour tous 24 mars 2013
Manif' pour tous dimanche 24 mars

mercredi 16 janvier 2013

MANIFESTATION CONTRE LE MARIAGE POUR TOUS : DES CHIFFRES CURIEUSEMENT SOUS-EVALUES

manif_13.1.13.jpg

A la suite de la manifestation pacifique et bon enfant de dimanche dernier contre le "Mariage pour tous", j'ai décidé d'interpeller le Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, pour lui faire part de mon étonnement quant aux chiffres officiels donnés par la Préfecture de police (340.000 personnes), alors que, manifestement, le nombre de personnes présentes était plus proche du million.

Je lui ai ainsi posé une question écrite, lui demandant de bien vouloir s'expliquer sur ce décalage pour le moins conséquent.

" M. Alain Suguenot interroge M. le ministre de l'intérieur sur les chiffres données par la Préfecture de police de Paris concernant la manifestation de dimanche 13 Janvier 2013 contre le projet de loi du "mariage pour tous". Comment la Préfecture peut-elle avancer le chiffre de 340.000 manifestants, alors que le seul Champ de Mars, point de convergence des défilés, était plein, et que rien que cela représente au-moins 750.000 personnes, en plus des dizaines de milliers de manifestants supplémentaires se trouvant, soit aux environs du Champ de Mars, soit dans les défilés qui s'y rendaient ? Un tel décalage entre la réalité et le fantasme des chiffres rendus publics, et donc officiels, risque de laisser penser que certains souhaiteraient minimiser la portée de cette manifestation. La volonté d'un gouvernement démocrate et républicain ne pouvant, évidemment, être celle-ci, il lui demande dans quelle mesure il pourrait être institué un moyen de comptage officiel, qui ne souffrirait d'aucune contestation pour connaitre, le plus précisément possible, le nombre de personnes présentes lors d'une manifestation. "