Chers amis,

Les anciens combattants de Beaune ont appris avec une infinie tristesse le décès de l’un des leurs. Maurice CHANTIN vient de nous quitter et nous le regrettons déjà. Maurice était un homme bon, un homme avenant, estimé de tous, qui n’a eu de cesse de servir. Servir sa ville, sa région, servir sa patrie. Né en 1927, il part comme engagé volontaire, tout juste âgé de 20 ans dans les troupes françaises d’occupation en Allemagne. Il est ensuite chef de poste Radio de 1951 à 1954 en Indochine où il obtient une première citation à l’ordre de la Brigade en 1953. D’avril 1955 à octobre 1957, il sert en Algérie où il perdit sa jambe gauche. Il obtint pour sa bravoure la plus grande citation, celle de l’Ordre de l’Armée. Mais Maurice, bien que lourdement mutilé, ne stoppa pas son engagement militaire et continua de servir son pays à Djibouti, au Tchad et en Mauritanie, jusqu’à l’âge de la retraite en 1978. Ses 31 ans de carrière, lui ont valu de nombreuses reconnaissances. Officier de la Légion d’Honneur, Médaillé Militaire, Officier de l’Ordre National du Mérite, titulaire de la Croix de Guerre des T.O.E, de la Croix de la Valeur Militaire, de la Croix du Combattant Volontaire d’Afrique du Nord et d’Indochine, mais aussi Chevalier de l’Ordre du Mérite National Mauritanien.

Il honorait de sa présence toutes les cérémonies et a très rapidement souhaité s’engager dans la vie associative et publique locale pour défendre ses valeurs.

Conseiller municipal de 1983 à 1989 de Santenay, il fut Président de la section UNC, du Souvenir Français et trésorier du club de 3ème âge de son village.

Il fut ensuite, Président Régional et Administrateur National de la Fédération des Amputés de Guerre, Président Fondateur de la Section de Côte d’Or de la Fédération André Maginot, Membre du Comité Départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerres, Membre de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires, membre du Comité d’Entente des Associations Patriotiques de Beaune et enfin, en 2011 il reçut à juste titre la médaille des anciens des missions extérieures.

Cet ardent défenseur du devoir de mémoire, n’a eu de cesse de communiquer avec les jeunes générations, de transmettre ce témoignage de toute une vie, consacrée à la défense de son pays. On se souvient par exemple des parrainages d’établissements scolaires qui lui tenaient tant à cœur, dans tout le Département.

Maurice nous manque déjà pour tout cela.

Prolonger son action est certainement la plus belle des façons de rendre hommage à sa mémoire. « Ils ont eu simplement la force de combattre pour vivre et nous nous combattons pour assurer leur vie en nous, contre la mort ». Paul ELUARD

J’exprime à toute sa famille et à ses proches, mes condoléances les plus attristées et ma plus profonde sympathie.

Alain SUGUENOT

Député-Maire de BEAUNE

AAAAAAAAAAAAAAMAURICECHANTIN