Alain Suguenot, un député proche de vous au service de tous

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - élections présidentielles

Fil des billets

dimanche 7 mai 2017

Election d'Emmanuel MACRON

Ce deuxième confirme le premier, cette élection est donc sans surprise.
Marine LE PEN ne réussit pas son pari d’atteindre les 40% et Emmanuel MACRON réalise le score que lui prédisaient les sondages il y a maintenant plusieurs semaines.
Je félicite bien évidemment notre nouveau Président de la République, même si je ne partage pas totalement son projet, en espérant qu’il saura tenir compte du mal-être d’un grand nombre de Françaises et de Français qui l’ont d’ailleurs exprimé, soit par leur abstention importante, soit par des votes blancs révélateurs de leur désarroi.
Je constate un bon report des voix de l’électorat de François FILLON. Ce qui permet de penser que l’attente est forte d’un nouveau projet qui ne soit pas uniquement celui du candidat EN MARCHE, mais aussi du projet que portent les Républicains.
C’est en effet à ce prix que nous pourrons engager le redressement de la France.
Dans un mois, les 11 et 18 juin, nous voterons à nouveau pour les élections législatives.
Je porterai avec Hubert POULLOT dans la cinquième circonscription ce projet d’alternance, qui permettra je l’espère de construire une majorité de nos couleurs.
A défaut, nous devrons bâtir une opposition constructive, qui ne pourra se concevoir qu’avec un grand nombre de Députés Républicains pour faire entendre notre voix.
C’est ainsi que nous redonnerons l’espoir à nos concitoyens pour beaucoup désemparés ce soir et qui l’ont quelquefois exprimé par un vote ultime, notamment dans les zones rurales, trop souvent oubliées.

lundi 24 avril 2017

Premier tour de l'élection présidentielle

La seule surprise de ce soir est qu'il n'y en a pas. Les sondeurs ne se sont pas trompés.
Ma première déception est pour François Fillon qui a subi les affres de sa campagne et qui, malgré cela, a fait preuve d'un courage exemplaire.
L'important est bien sûr de penser à demain.
François Fillon l'a lui-même exprimé, il soutiendra la candidature d'Emmanuel MACRON pour le deuxième tour.
Chacun votera en conscience et je voterai moi-même pour ce candidat, pour éviter le chaos qui serait celui de l'élection de Marine LE PEN, avec un projet qui aboutirait à la ruine et qui ne ferait qu'aggraver la situation dont la France a été victime durant ce quinquennat.
L'avenir après le 7 mai sera bien sûr celui du troisième tour. C'est à dire celui des élections législatives des 11 et 18 juin.
Les propositions des Républicains sont les seules à même de redresser notre pays. Il faudra donc qu'Emmanuel Macron, s'il est élu Président de la République, éclaircisse son projet et dise clairement quel sera son programme.
Le flou artistique dans lequel il a entretenu son discours pour le premier tour ne peut satisfaire les Français ni une majorité à l'Assemblée Nationale.
Il ne serait pas concevable que le projet qui a échoué durant ces cinq années devienne le socle d'une majorité dont Emmanuel MACRON est un peu l'otage ce soir.
Il est bien évident que nous devrons porter les valeurs qui sont les nôtres et seules à même de permettre une véritable alternance.
A défaut ce nouveau quinquennat sera voué à l'échec comme le précédent.

C'est notre responsabilité. Il en va de l'avenir de la France.