Permettre à des personnes sous dialyse d’être pris directement en charge à Beaune au lieu de se rendre à Dijon ou Chalon sur Saône était un engagement de ma part. Cela sera prochainement une réalité et facilitera la vie de nombreux malades. Hier, j’ai posé la première pierre du centre de dialyse en présence de François-Xavier Dugourd, Président d’Orvitis et de Michel Martin, Président de la Mutualité Française Bourguignonne au 49 Avenue de l’Aigue. Gracieusement mis à disposition par les Hospices de Beaune, le terrain accueillera une structure de 755 mètres carrés composée d’une unité de huit postes avec vue sur le parc et de logements destinés prioritairement au personnel de l’Hôpital. La ville de Beaune, toujours soucieuse de proposer un cadre de vie de qualité, a voulu étoffer son offre médicale et offrir un service de proximité. Initié sous mon précédent mandat, ce centre est le fruit d’un intense et long combat mené avec Joseph Larfouilloux, Pierre Bolze et nos regrettés Antoine Jacquet et Lucien Borra. La concrétisation de ce projet sonne aujourd’hui comme leur héritage, celui d’une politique de santé résolument adaptée aux exigences actuelles à Beaune.