Fruit du terroir bourguignon, il sera servi pour la deuxième fois lors de la 158e la vente des vins des Hospices dans toutes les bonnes tables de la ville ! La viande sera cette année encore plus goûteuse et persillée, grâce à une ration plus généreuse travaillée spécialement par l’éleveur en concertation avec les chefs. L’engraissement des bêtes a débuté deux mois plus tôt et l’affinage a été allongé de deux semaines. Les bœufs sont élevés "tranquillement, naturellement", explique Dominique Guyon, qui a bichonné pendant 40 mois ces mastodontes de 700 à 800 kilos : nourris d'abord sous la mère, puis à l'herbe des pâturages et au foin, avant d'avoir droit à une ration de céréales de gènes de raisin et de cassis. « Le but ultime, étant d'arriver à créer une viande qui a le goût du territoire, un peu comme un bon vin", complète son fils, Antoine. Le « Bœuf de Beaune » sera aussi servi au diner de gala de la vente des Vins des Hospices de Beaune en 2019 et pour ceux qui veulent la cuisiner à la maison dès vendredi prochain : elle sera disponible à la vente dans quelques grandes surfaces partenaires.