Cette année le 7 mai a failli faire oublier le 8 mai. Hier par votre présence à la cérémonie de commémoration de la capitulation, vous avez pourtant décidé en nombre d’honorer ceux et celles qui se sont battus pour notre liberté, et je tenais à vous exprimer ma fierté et ma reconnaissance. Nous sommes tous responsables de nos choix, et à notre niveau, nous participons tous au choix de la nation : Le choix de courber l’échine, et de céder à la peur, ou le choix de se lever, et de mener ensemble le combat d’un avenir meilleur. Le général de Gaulle disait : « soyons fermes, purs et fidèles. Au bout de nos peines, il y a la plus grande gloire du monde, celle des hommes qui n’ont pas cédé. » Cette cérémonie était dédiée à Maurice Chantin l’un des plus grands beaunois, brave parmi les braves, qui nous a quitté très récemment.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA8MAI

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA8MAI

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA8MAI

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA8mai