Il est temps de placer le débat et les propositions au cœur de la campagne présidentielle.

Une multitude de sujets va être abordée par les candidats et François Fillon est le seul qui présente des mesures cohérentes. Ainsi en va-t-il de la santé sur laquelle il a clarifié son projet.

Après avoir auditionné une centaine d'acteurs et retravaillé son projet, l'ex-premier ministre est désormais fin prêt pour présenter une feuille de route remaniée. François Fillon réaffirme ainsi le rôle central de la santé dans le pacte républicain et confirme sa volonté de lui garder une place prééminente. Pour autant, face au déficit chronique de la sécurité sociale et sa dette abyssale, il ne recule pas. Le système étant menacé face aux révolutions démographiques et épidémiologiques, il maintient son objectif de réaliser 20 milliards d'euros d’économie dans les dépenses de soins.

Toutefois, François Fillon a procédé à quelques aménagements de forme en proposant désormais la prise en charge à 100 % par la sécurité sociale des lunettes pour les enfants. En contrepartie, les mutuelles devront faire un effort sur la prise en charge de l'optique adulte mais également des dépassements d'honoraires.

Par ailleurs, il prévoit de renforcer l'aide à la complémentaire santé (ACS) pour les retraités modestes plutôt que de leur proposer des contrats à faibles coût et couverture. Il est fondamental, comme le propose François Fillon, de lancer un grand plan prévention, véritable parent pauvre en France avec moins de 6 % des dépenses de santé. Il souhaite notamment généraliser une « consultation prévention » tous les deux ans pour tous les Français, une sorte de checkup complet plus long qu'une consultation classique et mieux rémunéré (autour de 40 euros) pour les médecins traitants.