Avec plus de 4 millions d'électeurs, la primaire organisée pour déterminer le candidat qui représentera la droite à l'élection présidentielle de 2017 a montré une vigueur magnifique qui illustre combien les Français souhaitent ardemment sortir de cinq années calamiteuses de gouvernance socialiste.
Car ne nous y trompons pas, c'est bien cela qui est important : gagner en mai prochain l'élection présidentielle.
A titre personnel, je soutiendrai François Fillon, pour ce second tour car il a été le Premier Ministre de Nicolas Sarkozy durant l’ensemble de son quinquennat, mais aussi parce que son projet m’apparaît être le plus proche de celui auquel j’adhérais.
Ma loyauté et ma fidélité à notre mouvement me feront en outre soutenir sans réserve celui qui sera élu dimanche prochain pour nous représenter.
Je voudrais enfin rendre hommage à Nicolas Sarkozy qui a, hier soir, dans une attitude très digne et responsable, reconnu sa défaite et la victoire au premier tour de François Fillon, après une campagne où il a subi des attaques très dures et où il a défendu ses convictions et valeurs jusqu'au bout".