Le compromis trouvé hier lors du bureau politique de l’UMP était indispensable pour retrouver une certaine sérénité.

Cette solution permet de sortir de la crise, mais elle ne peut être que transitoire jusqu’à l’élection d’un nouveau président en novembre prochain. C’est bien que Luc CHATEL soit le nouveau Secrétaire Général du Parti. Il est l’homme de la situation et de la réconciliation.

Nous devons sortir de cette tension permanente et placer l’intérêt de notre mouvement et de ses militants au-dessus de toute querelle partisane.

L'objectif du congrès du mois de novembre et, bien sur, en tout premier lieu, de redonner la parole aux militants, de les remobiliser, afin que l’UMP puisse repartir unie, en ordre de marche, derrière son nouveau chef pour les échéances cruciales qui attendent la France dans les prochaines années.

Alain Suguenot, Député-Maire de Beaune, Président de l’UMP 21 11 Juin 2014