C’est avec une réelle tristesse que j’ai appris le décès de Jacques Désangle, « Jacky » pour tous ceux qui le connaissait, qui fut l’emblématique directeur de l’Office de tourisme de Beaune pendant près de 35 ans : de 1960, date à laquelle il succède à Roger Michel, à 1994, où il fait valoir ses droits à la retraite. Sa ville natale lui doit beaucoup. Durant toutes ces années, et bien après encore, il sera en effet l’infatigable promoteur de Beaune et plus largement de sa région. A l’heure de prendre ses fonctions, il soulignait qu’il entendait « servir au maximum les intérêts de Beaune en mettant en valeur ses richesses architecturales et ses vins. » Le tourisme en est alors à ses balbutiements. Puis ce sera l’arrivée des autoroutes et du TGV, l’extension de la capacité d’accueil de la ville, la construction du Palais des Congrès. La gentillesse de Jacky n’avait d’égal que sa discrétion et son efficacité, lui qui durant ses fonctions a cotoyé plusieurs chefs d’Etat, diplomates de haut rang, sans oublier ceux qu’on appelle aujourd’hui les « people ». En ayant une pensée pour son épouse Bernadette et sa fille Karine, je voudrais me souvenir des nombreux bans bourguignons que nous avons entonnés ensemble pour promouvoir notre belle ville de Beaune. Une ville qu’il a également servie en qualité d’élu puisqu’il a fait parti de ma première équipe municipale, lors du mandat de 1995.