A l'heure où la Côte-d'Or s'apprête à adresser un dernier au revoir à Lucien Brenot, je tiens à saluer l'engagement passionné et déterminé d'un homme au service de l'intérêt général. Amoureux de sa ville, Chevigny-Saint-Sauveur, qu'il a véritablement transformé, modernisé et dynamisé depuis 30 ans, il a servi ses administrés sans relâche jusqu'à son dernier souffle. Ensemble, nous avions siégé à l'Assemblée nationale, où son regard réformateur et sa passion des questions sociales ont marqué son mandat. Notre famille politique perd aujourd'hui un ami fidèle, dont le courage, le sens de la proximité et de l'écoute restent un modèle pour nous tous.